Une femme scanne un code-barres sur un paquet avec un ordinateur portable derrière elle

Les codes-barres sont présents dans notre vie quotidienne. Ce système, qui nous permet de coder des chiffres et des lettres au moyen d'une image, se retrouve dans différents formats. Chacun d'entre eux est conçu pour remplir un objectif spécifique, en fonction des informations qu'il collecte. Il existe donc deux groupes principaux : les codes 1D et les codes 2D. Ils peuvent également recueillir plus ou moins d'informations selon le type de code utilisé.

Nous allons vous expliquer comment savoir si un code-barres est factice, plus précisément le code EAN (European Article Number). L'EAN ou IAN (International Article Number) est l'un des plus utilisés, comme on peut le voir sur les produits vendus dans les magasins. Ils sont utilisés pour identifier les articles. Le code EAN-13 est répandu en Europe et dans la plupart des pays du monde, à l'exception des États-Unis et du Canada, où l'on utilise le code UPC (Universal Product Code).

Certification des codes barres


Le code EAN est certifié selon les normes GS1. Ils permettent à tout le monde de lire un code-barres, car ils créent un “langage commun” pour les fabricants et les distributeurs internationaux. Ces normes identifient les articles, les capturent dans une image formée par le code-barres et permettent de structurer les échanges d'informations.

Avant qu'un produit identifié par un code EAN puisse être mis sur le marché, il doit être acheté. Pour ce faire, il est nécessaire de trouver un certificateur officiel qui fournit des codes EAN certifiés.

Détecter un code EAN factice rapidement…


Parfois, vous pouvez être confronté à un code-barres EAN contrefait sans le savoir. Qu'il s'agisse d'une erreur ou d'une fraude, elle peut être arrivée entre nos mains parce qu'elle a été achetée ou qu'elle est déjà imprimée sur le produit. Quelle que soit la raison, vous devez éviter de négocier avec de faux codes EAN, car cela peut entraîner des problèmes.

Modèle d'un code-barres EAN

Si, en utilisant un lecteur ou un scanner, le code ne peut pas être déchiffré, il y a certainement une erreur. Une autre possibilité est que, en lisant les lignes noires et blanches du code, le numéro ne correspond pas au chiffre situé en dessous. Ces deux cas sont les plus faciles à détecter.

… ou un autre plus élaboré


Le déchiffrage d'un code-barres EAN est très simple : il suffit de connaître la position des chiffres, et ils vous donneront tous les détails. Les deux premiers chiffres indiquent le pays d'origine, tandis que les cinq chiffres suivants sont l'identifiant de l'entreprise qui a fabriqué le produit. Ceux situés entre la huitième et la douzième position correspondent à l'article concrêt.

Enfin, le code-barres se termine par un chiffre de contrôle, qui sert à corroborer que le code est correct. Pour l'obtenir, on additionne les chiffres des positions impaires, on multiplie le résultat par trois et on additionne les chiffres des positions paires. Ensuite, nous arrondissons le résultat à la dizaine supérieure et le chiffre de contrôle sera le montant dont nous avons eu besoin pour atteindre l'arrondi. Autrement dit, si le résultat est différent du chiffre de contrôle, nous aurions un faux code EAN.

Comme dernière option pour vérifier la véracité du code, nous pouvons entrer le numéro complet dans le moteur de recherche GS1 et vérifier que les informations correspondent.

Si vous avez encore des doutes sur les codes à barres, contactez notre équipe afin qu’elle vous aide à trouver tout ce dont vous avez besoin.